Le conventionnement hospitalier mutualiste en Île-de-France

Crédit photo Fotolia.com

Dans un contexte d’augmentation des dépenses de santé et de besoin croissant de la population à accéder à des soins de qualité, les mutuelles de la Mutualité française ont souhaité renforcer le conventionnement avec les établissements de santé (hôpitaux et cliniques) afin d’apporter à leurs adhérents la garantie d’un accès à des soins hospitaliers de qualité à tarif maîtrisé.

C’est ainsi que l’Union régionale d’Île-de-France, qui regroupe 240 mutuelles représentant 5,5 millions de mutualistes franciliens, développe depuis septembre 2011, une politique de conventionnement des établissements de soins en médecine, chirurgie, obstétrique (MCO) de la région, au profit des adhérents des mutuelles qui l’ont mandatée. Cette politique de conventionnement a été étendue en 2015 aux établissements ayant une activité de soins de suite et de réadaptation.

Cette démarche vise 3 objectifs :

. Offrir un service de qualité avec un réseau d’établissements de santé sélectionnés pour la qualité de leurs services, de leurs soins (sur la base de critères de qualité sanitaires validés par la Haute autorité de santé) et de leur maillage géographique ;

. Proposer des tarifs accessibles et encadrés dans des établissements hospitaliers publics et privés : la Mutualité française Île-de-France négocie au nom des mutuelles, le tarif de la chambre particulière pour les adhérents ;

. Dispenser de l’avance de frais lors d’une hospitalisation les adhérents grâce au tiers payant sur le ticket modérateur, le forfait journalier hospitalier et la chambre particulière.

Pour autant, l’adhérent conserve le libre choix de l’établissement dans lequel il souhaite être hospitalisé.

Avantages pour les établissements :

Un seul interlocuteur pour une seule convention avec une centaine de mutuelles couvrant près de 85% des adhérents mutualistes ;

Des démarches conventionnelles allégées ;

Une sécurisation financière (le tiers payant assurant le paiement sur le poste chambre particulière ;

La possibilité de valoriser la qualité de l’établissement auprès du public.

Avantages pour les patients adhérents d’une mutuelle :

La dispense d’avance (totale ou partielle en fonction du niveau de prise en charge de la mutuelle)  des frais de séjour en chambre particulière avec nuitée;

La maîtrise des sommes restant éventuellement à leur charge grâce aux tarifs négociés ;

Une meilleure information sur les établissements référencés et les coûts pratiqués;

En Île-de-France, 84 établissements ont conventionné avec la Mutualité française Île-de-France.

Pour plus de renseignements vous pouvez contacter 
Cécile ESPAIGNET – 01 55 07 57 85 – cespaignet@mutualite-idf.fr